UN SEUL ET SIMPLE OBJECTIF, SANS RIEN ESPÉRER D’AUTRE QUE DE L’ÉXÉCUTER. LA MAGIE DE L’AMOUR DE VIE FERA LE RESTE 1/2

China Great wall martial art

 

 

QUEL SERA VOTRE OBJECTIF EN CE DÉBUT D'ANNÉE 2016? 

Il y a 5 ans je commençais à pratiquer cet art martial Chinois, le Wing Tsun Kung Fu, créé il y a plus de 300 ans par des femmes moines. Ma résolution de cette nouvelle année était simple, joindre une école pour seulement un an mais ne jamais manquer un seul cours, sous aucun prétexte. Ce fut le seul objectif de l'année que je m'étais mis en tête. En moins de deux ans, j'ai commencé à enseigner, j'ai fais parti de 2 Guinness des Records, je suis allé en Chine prendre en photos mon maitre et ses élèves les plus compétents performer au temple de Shaolin et autres lieux cultes des arts martiaux et pour finir j'avais prévu d'ouvrir une école de Wing Tsun à Paris.

 

 

Shaolin Temple

 

 

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
L’homme avec qui je partageais ma vie à cette époque venait juste de s’inscrire dans cette école. En moins d’un mois j’avais été subjuguée par l’amélioration de son comportement. J’avais un nouvel homme à la maison, à tous les niveaux! J’étais curieuse de découvrir ce qui pouvait bien se cacher derrière cet art pour transformer aussi radicalement quelqu’un.

 

DEVENIR UNE MEILLEURE PHOTOGRAPHE
La seconde raison était d’apprendre à me discipliner. Je venais juste de quitter mon boulot à plein temps pour commencer une nouvelle carrière de photographe indépendante. Après m’être plainte depuis toutes ces années de ne pas avoir assez de temps pour moi, j’étais envahi et paralysée par la peur ne sachant pas quoi faire de toute cette liberté que je m’étais offerte, préférant faire la vaisselle et le ménage plutôt que d’aller dehors prendre des photos !

J’avais pensé faire un master en photographie mais ayant déjà fait 5 années d’études supérieur, je ne voulais pas réintégrer le système éducatif. Mon idée était de faire de cette école de Wing Tsun la meilleure des expériences pour me former à la Vie de photographe en appliquant tous les principes de combat à ma vie de tous les jours. 

 

L’AMOUR
La troisième raison qui me poussait à faire ce choix était l’espérance que mon couple se rafistole. Nous ne nous donnions plus beaucoup de temps... Avec le Wing Tsun on aurait enfin quelque chose que l’on puisse partager, et une bonne excuse pour se défouler en se tapant dessus.

 

UN RÊVE D’ENFANT
Petite avec mes frères je regardais tous les films de Bruce Lee et rêvais de pourvoir un jour me battre comme lui et enfin mettre la pâté à mes deux grands frères. L’heure de ma douce vengeance avait sonné.

 

 

China, shaolin temple, monk

 

 

LES OBSTACLES ET COMMENT S’Y PRÉPARER MENTALEMENT
Jamais je ne m’étais inscrite pour une année à quoique ce soit. Enfin si! Mais pour n’y aller que les 3 premiers mois; à toujours vadrouiller à droite et à gauche, laissant les imprévus de dernière minutes m’emporter, les contraintes et impératifs me bloquer et puis les amis ou la famille s’immiscer sur le chemin menant vers ce cours auquel je m’étais pourtant engagé d‘aller chaque semaine, ne laissant au bout du compte que des doutes, des prétextes à d’autres bonnes excuses, cumuler de plus en plus de faux bons, intensifiant la fainéantise et l’abandon de soi même. A quoi bon …

 

SORTIR DE MA ZONE DE CONFORT, EN TENANT MES ENGAGEMENTS TOUT EN ACCEPTANT LES SACRIFICES ET SAVOIR DIRE NON

Mon premier défi était donc de me sortir de cette zone de confort et m’engager à la régularité. Le premier acte d’engagement à été financier en signant pour un an. Le deuxième a été mental, me préparant des mois à l’avance à me mettre dans le crane de ne JAMAIS, JAMAIS louper un seul de mes cours, quoiqu’il arrive. Je venais de me lancer en tant que photographe indépendante et commençais tout juste à trouver des clients dans l’industrie évènementielle. Comment est ce que je pouvais me permettre de refuser des boulots ? C’est pourtant ce que j’ai fait ... Shoredish House était mon client le plus important mais j’ai du dire non à plusieurs occasions, et ils m’ont vite oublié…

 

NE PAS DOUTER DE MON CHOIX FACE AUX AUTRES

Très peu de personne de mon entourage comprenait ce choix. Je venais de quitter mon boulot pour être photographe et voilà que je passais plus de temps à donner des coups de poing qu’à prendre des photos. Des fois les choses n’ont pas l’air d’être logiques et pourtant je savais exactement ce que je faisais.

 

 

china, great wall


barbara-the-wander-woman-spain-alora-9395

The Wander Woman

Je quitte ma vie Londonienne pour réaliser LE COEUR DE FRANCE EN 80 JOURS. Au volant de mon van aménagé, j'ai dessiné un coeur sur la terre de mon pays natal, tout en photographiant et en partageant les histoires des gens rencontré.
Prochaine aventure, les Etats Unis! J'ai gagné la carte verte à la lotterie...
Qui m'aime me suive!

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *