LES BRAS GRANDS OUVERTS COMME POUR DIRE « AIMEZ MOI »

 

 

Je remarque Eric, assis seul sur un banc publique de Philadelphia. J’admire sa posture, à l’aise, confortable, il m’intrigue et perçois à travers le langage de son corps un désir d’échange.

Comment l’approcher, engager une conversation? Je ferais plusieurs fois le tour du parc, la boule au ventre craignant d’être rejetée à mon approche. Son courage d’Etre m’inspire et me décide à lui demander l’autorisation de m’assoir juste à ses cotes. J’attends silencieuse.

 

 
 

Eric on a bench

 
 

 

 

Je ne me rappelle plus exactement quelles ont été nos premières paroles mais sans même poser de questions, Eric se confie et me raconte que son ex-petite amie lui a coupée le nez. Son état l’empêche de pouvoir parler distinctement, j’ai malheureusement un mal fou à saisir ce qu’il dit. Il s’énerve, frustré de ne pas pouvoir se faire comprendre. Je le suis également. Je promets alors de lui écrire et de lui envoyer les photos que j’aurais prises.

Il m’invite au McDonalds boire un jus d’orange. Les gens nous regardent, surpris certainement de voir comme un conte de fée prendre vie sous leurs yeux. Nous ne prêtons pas vraiment attention à eux, profitant de notre échange éphémère. Eric est très timide à mes côtés, petit à petit il se détend, nous rions.

Merci Eric pour la beauté et l’authenticité de ta prestance. 

 

 

Eric and Barbara

The Wander Woman + Eric

J'ai tout quitté pour voyager en Europe au volant de mon van aménagé.
Je photographie et partage les histoires des gens que je rencontre.
Qui m'aime me suive!

 
 

VOUS AIMEZ? PARTAGEZ!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *